Quand faire appel à votre ostéopathe ?

L'ostéopathe équin et canin se doit de travailler en étroite collaboration avec le corps vétérinaire, le maréchal ferrant, le dentiste, l'entraineur et le propriétaire ou le maître, afin de résoudre le plus efficacement possible les problèmes de l'animal.
Voici quelques exemples de situations pouvant être améliorées par l'ostéopathie, après concertation avec le vétérinaire traitant et exclusion d'éventuelles contrindications:  

  Pour le cheval:

   - Le cheval résiste à la main et a des difficultés à se placer ou s'encapuchonne
   - Le cheval se désunit au galop
   - Au "piaffer" le cheval a du mal à abaisser les hanches
   - Lors du "passage" le cheval ne parvient pas à réaliser un trot élastique avec suffisamment de rebond
   - Le cavalier a du mal à rassembler sa monture car un des postérieurs a des difficultés à s'engager sous la masse
   - Lors du "changement de pied", le cheval fait une foulée de trot ou de pas
   - Pendant la "pirouette", il a plus de mal à mobiliser son arrière-main d'un côté
   - Le cheval manque d'amplitude d'une ou des deux épaules pour les allongements au trot
    - Sa propulsion est réduite et il a perdu souplesse et mobilité du dos
    - Le cavalier a des difficultés à garder sa monture centrée dans le couloir de rênes, le cheval a tendance à se remettre toujours sur la même épaule 
    - Le cheval refuse de sauter, traverse l'obstacle ou saute à plat
    - Il n'utilise pas son dos à l'obstacle
    - Il se réceptionne toujours sur le même pied, quand il saute
    - Le cheval est plus raide d'un côté dans tous les exercices
    - Il ne s'arrête jamais "carré"
    - Les flexions d'encolure sont restreintes et/ou il s'incurve moins, d'un côté
    - Le cheval encense fréquemment
    - Au moment du sanglage le cheval baisse les oreilles ou essaye de mordre
    - Son comportement a changé, il devient plus agressif et montre des signes d'agacement et/ou de gène
    - Son dos se creuse  au simple contact de la brosse avec un inconfort manifeste
    - En balade le cheval trébuche souvent même sur sol plat
    - Au box, le cheval prend l'habitude d'appuyer sa croupe et/ou fait des monticules avec sa litière pour surélever son arrière-main
    - Un seul de ses talons est affaissé et/ou il n'arrive pas à brouter sans se mettre "en ciseau" avec les antérieurs
    - Il a tendance à engorger et/ou faire des tendinites récidivantes
   
   - Le cheval montre les premiers signes d'une colique de stase (bouchon) ou gazeuse et le vétérinaire est déjà intervenu.
     - Ou il vient de faire une colique et l'épisode est terminé.
    - Le cheval a tiré au renard, a chuté ou a panaché.
    - Le poulain est en train de sortir son garot
    - Il a des difficultés pour venir chercher la mamelle sous la mère
    - La jument a pouliné récemment
    - etc...

     Pour le chien:

    - Le chien semble plus raide, il a l'air d'avoir mal quelque part 
    - Les marches d'escalier deviennent difficiles à monter ou descendre
    - Le chien boite
    - Le chien fait de la compétition, travaille
    - Le chien a de l'arthrose post-traumatique
    - Le chien souffre de cervicales, dorsalgies, lombalgies, névralgies brachiales, sciatalgies...
    - Le chien vieillit et perd de sa mobilité. Il souffre d'arthrose, d'ankylose, de raideurs musculaires...
    - Le chien a fait une chute ou a reçu un choc
    - Le chien a subi une opération (et la cicatrisation est terminée)
    - Le maître vient d'adopter un chiot ou un chien adulte
    - La chienne a eu une portée
    - Etc…

    Dans certaines pathologies de locomotion notamment, l'ostéopathie permet de résoudre en totalité les difficultés détectés. Pour d'autres cas elle soulage considérablement les douleurs associées aux problèmes décelés, et permet à l'animal d'intégrer une lésion dans une unité fonctionnelle. 
    Pour les sportifs elle minimise les risques de blessures et améliore les performances. 
    L'ostéopathe a donc un rôle curatif à jouer, mais également préventif, à condition que le suivi soit régulier. C'est pourquoi, en fonction de l'âge, des antécédents, et de l'activité ou la discipline pratiquée par l'animal, il est intéressant d'établir avec le praticien un suivi adapté à chaque cas.